Vibrations soul à Jazz à Juan 2024 avec Selah Sue

10 juillet 2024 à 07h26 - 463 vues

Jazz à Juan cru 2024 se déroule du 8 au 18 juillet à la Pinède Gould au coeur de la station balnéaire chic de Juan-les-Pins sur la Côte d'Azur. Le 9 juillet, nous étions à la seconde soirée de cette 63e édition. À l'affiche : Dominique-Fils-Aimé et Selah Sue.

Dominique Fils-Aimé hypnotise le public

L'autrice-compositrice et interprète canadienne lauréate de deux prix JUNO captive en compagnie de son live band. En arrière-plan, les derniers baigneurs profitant de la musique car juste derrière la scène de la pinède, il y a la plage. Une voix apaisante, zen et à la fois puissante variant entre les aigus et les graves et caressant nos oreilles. Les titres s'enchaînent, la montréalaise qui porte une belle robe d'été colorée déballe sa large palette artistique allant de la musique du monde, à la soul jusqu'au jazz en passant par le blues et le RnB.

L'énergie soul de Selah Sue

Vers 22h après une pause, c'est Selah Sue qui entre en scène. Elle se dévoile petit à petit au public en arrivant en tenue de soirée et avec une capuche. Puis, elle tombe la capuche et commence le show. Nous la retrouvons au milieu de 3 choristes et de ses musiciens. Sanne Putseys au chant et à la guitare, Joachim Saerens (claviers), Dries Laheye (basse), Klaas De Somer (batterie), Dries Henderickx (guitare) ainsi que les choristes Stephanie Rugurika, Judith Okon et Sarah Devos.

Sa voix chaude et cassée enchante la pinède Gould dès les premières notes pour le plus grand plaisir des spectateurs. Une soul énergique et puissante sur l'interprétation du hit "Raggamuffin", elle lance : "c'était il y a bientôt 15 ans, le temps passe". En effet, le morceau sort en 2010 et était extrait de son premier album éponyme. Puis, elle reprend "Harley Davidson" de Brigitte Bardot. L'occasion de l'entendre chanter en français et c'est juste sublime car la réorchestration est parfaite. La Belge de 35 ans ira même jusqu'à faire chanter les gens sur le tube "Alone". Good vibes à la pinède. C'est l'ovation. 

Entre chant et rap raggamuffin tout en cultivant un univers psychédélique, Selah Sue a partagé avec le public de Juan-les-Pins son énergie soul contagieuse.

Commentaires(0)

Connectez-vous pour commenter cet article