Sonny Court, le nouveau phénomène Youtube

03 novembre 2014 à 13h40 - 30859 vues

Soul-Addict a fait la connaissance de Sonny Court, le nouveau phénomène Youtube! Avec près de 3 millions de vues sur sa vidéo "Workout" le beau chanteur suisse a su interpeler les internautes avec un entrainement bien rythmé. Mais détrompez-vous ce n'est pas un simple buzz, Sonny Court ne compte pas en rester là, il compte bien nous démontrer l'étendu de ses talents! L'artiste nous offre son premier album "On the top of my world" en téléchargement gratuit sur son site sonnymusic.com.


Hanazade: Je suis ravie de pouvoir te faire cette interview, elle va permettre aux français de mieux te connaître. On a pu te voir sur ta chaîne Youtube Sonny Tv, tu y postes tes clips. Ton style musicale est très pop rnb, mais on t'a remarqué avec la vidéo "Workout" où tu as une longue séance d'entrainement!
Expliques nous comment as-tu décidé de faire cette vidéo, quels ont été tes motivations?

Sonny Court: Je cherchais un moyen de promouvoir ma musique et je me suis dis, pourquoi pas faire une vidéo sportive et utiliser une de mes chansons comme bande son. J'ai donc choisi le remix de ma chanson "Until We Die". Ce titre est plus électronique que ce que je fais habituellement, mais il convenait bien avec les images de la vidéo workout.

H: As-tu été surpris qu'il y ait autant de vues? Tu en a presque 3 millions!

SC: Oui, j'ai évidemment été très surpris!

H: En misant sur ton physique, en étant sexy, on pourrait te considérer comme un play boy. Ca ne te gêne pas?

SC: Non. Pour être honnête, je n'accorde pas beaucoup d'importance à ce que les gens peuvent penser à mon sujet. Play Boy ou pas Play Boy quelle importance...

H: Trouves-tu que l'apparence est importante aujourd'hui, lorsqu'on est chanteur on ne peut plus la négliger?

SC: Oui je pense que l'apparence joue un grand rôle pour les artistes de nos jours et je ne te cache pas que j'en joue un peu. Le but final reste de faire découvrir ma musique à un maximum de personnes.

H: Dans la vie tu es commercial, un métier très courant de nos jours, mais tu as décidé de te lancer dans la musique. Racontes nous, c'est ta passion depuis longtemps?

SC: Je suis employé administratif, j'ai fait ma formation dans ce domaine afin d'avoir de l'argent à investir dans ma carrière musicale. C'est ma passion depuis le début de mon adolescence.

H: Ecris-tu tes chansons toi même, racontes-tu ce que tu ressens? La musique est elle un moyen de t'exprimer?

SC: Oui, j'écris mes chanson. Je parle souvent d'expériences vécues, mais parfois je laisse parler le fruit de mon imagination. Mon manager Tre Carn co-écrit souvent avec moi afin d'apporter un œil extérieur.

H: Tu nous as fait un cadeau, on a la chance de pouvoir télécharger ton premier album gratuitement. Il s'agit de "On the top of my world". Il est très hip-hop rnb, dans l'air du temps. As-tu mis du temps à le réaliser?

SC: Ils nous a fallu environ 4 mois mais ce fût 4 mois assez intensifs. J'ai travaillé avec 3 producteurs très professionnels, créatifs et efficaces du coup tout allait très vite.



H: On peut trouver des featurings, tu chantes avec beaucoup de rappeurs. Il y a même un duo avec l'artiste français C-Sheyn. Comment se sont passés ces collaborations, tu les as choisi toi-même?

SC: Oui, je les ai choisi. Sur l'album il y a Don Benjamin qui est très connu aux Etats-Unis en partie grâce à l'émission American Next Model. Il y aussi le rappeur Ben J qui fait parti du groupe "New Boyz" et qui a sortie le Hit "You're a Jerk" avec plus de 68 millions de vues sur YouTube. Et Sheyn c'est la touche française! Toutes ces collaborations ce sont faites à distance mais de nos jours ce n'est plus un problème avec Skype, les emails et Facebook.

H: Quels sont tes influences musicales, quels artistes t'inspirent le plus aujourd'hui?

SC: J'ai toujours été fan d'Usher et je m'inspirais beaucoup de lui jusqu'à il y a quelques temps. J'admire toujours ce qu'il fait mais aujourd'hui je m'inspire de tout ce qui m'entoure. J'essaie de ne pas me limiter à un artiste ou un genre musical pour alimenter ma créativité.

H: Tu sembles très romantique, dans la balade "Wait" on te voit courir après l'amour, est-ce le cas dans la vie?

SC: Je suis plus un comique qu'un romantique, mais je sais l'être quand les situations si apprêtent. Depuis le clip "Wait", j'ai arrêté de courir après l'amour et j'ai justement appris à attendre. C'est d'ailleurs le message de cette chanson.

H: Il y a des titres très dansant, fait pour la scène comme "Supa Mario". As-tu une âme de show man?

SC: J'espère bien, sinon ça voudrait dire que je n'ai pas choisi le bon métier.

H: Tu vis en Suisse, ce n'est pas trop loin de la France nous sommes voisins. Aurons nous le plaisir de te voir bientôt sur scène?

SC: Je n'ai pas de dates programmées en France pour le moment. Mais j'imagine que ça ne serait tarder.

H: Que peut-on te souhaiter pour les années à venir?

SC: La santé et du bonheur! Le reste n'est qu'accessoire. Mais je vous avoue que de pouvoir bien vivre de ma passion qui est la musique contribuerait grandement à mon bonheur.

Commentaires(0)

Connectez-vous pour commenter cet article