Solange, « When I Get Home » un nouvel album surprise !


02 mars 2019 - 1446 vues

Solange Knowles a créé la surprise avec un nouvel opus sortie ce vendredi 1er mars 2019. La sœur de Beyoncé a elle aussi décidé de ne pas user d’effet d’annonces pour « When I Get Home ». C’est en collaboration avec Pharrell Williams, Sampha, Blood Orange ou encore Tyler the Creator qu’elle s’est entourée pour sortir pas moins de dix-neuf titres originaux!

Après son dernier album « A Seat At the Table », Soul-Addict est encore impressionné par ce travail d’orfèvre ! La production musicale est encore d’une finesse et d’une légèreté sublime, teintée de jazz, de rnb et de soul. Solange pose sa voix pleine et délicate comme personne. Elle semble parfois similaire à celle de Michael Jackson, notamment avec l’interlude d’entrée « Things I Imagined ». On relève une originalité flagrante avec plus de cinq interludes et une intermission. Ils arrivent parfois de façon inattendue et répétée et peuvent forcer à une nouvelle écoute. 

Ainsi, le nouvel album de Solange devient un album qui s’écoute à l’infini. Nous vous invitons à écouter le projet avec attention en prenant votre temps, car en peu de temps elle a su distiller milles subtilités. Ses textes mettent toujours en avant son ressenti et son questionnement sur ses origines noires. Mention spéciale pour le titre « Dreams » qui nous révèle ses émotions de petite fille. Coup de cœur pour « Stay Flo » qui vous fera groover inlassablement. On retrouve des clins d’oeil au rappeur canadien Drake dans la rythmique. « Almeda » feat Gucci Mane reste l’un des plus gros tubes de l’opus. Des paroles percutantes, une musique et des beats intenses, on voit déjà la foule scander « Black Face, Black braids/ Black Waves, Black days ». 

Soul-Addict apprécie aussi particulièrement « My Skin My Logo » où la voix de Solange s’amuse à devenir aussi grave et masculine que celle des MC. Elle signe une véritable performance et reste un véritable caméléon surdoué vocalement. Vous retrouverez toute sa sensualité dans « Jerrod ». Vous l’avez compris on pourrait parler de chaque titre pendant des heures. Il ne nous reste plus qu'à vous laisser les découvrir. 

Par: Hanazade MRADABI 

Commentaires(0)

Connectez-vous pour commenter cet article