Sly Johnson, juste magique au Pan Piper à Paris

28 novembre 2017 - 201 vues

Retours sur le concert de Sly Johnson au Pan Piper le 27 novembre 2017 à Paris.

C’est dans un univers bien éclectique que nous a transporté hier Sly Johnson alias Sly the Mic Buddah !

L’ancien membre des Saian Supa Crew, lancé dans une carrière solo depuis 2007, est arrivé sur scène vêtu d’une tenue très 8O’s qui faisait écho à celle que portaient les RUN DMC à l’époque : veste Adidas bleue et bob en fourrure blanche. Accompagné par une équipe de musiciens composée d’un claviste, d’un guitariste, d’un bassiste et d’un batteur, il a fait une introduction explosive sur scène dévoilant une grande puissance vocale.

L’artiste a fait montre de la polyvalence qui le caractérise en exploitant alternativement différents univers : la Soul et le Funk essentiellement mais aussi les univers Pop, Jazz, Rap, un peu de Rumba congolaise, petit clin d’œil à ses origines et bien sûr du Beatboxing. Il a montré encore une fois que les genres musicaux n’avaient pas de frontières pas plus que sa musique qui les a toutes brillamment franchies y compris celles de la langue. En effet, il a chanté aussi bien en Français qu’en anglais avec un accent quasi-inexistant.

Entre autres titres, il a interprété ; « Hey Mama » de son album 74, « Nasty Girl » et « Wet » de l’album « The Mic Buddah », « Womenarium » tiré du même album et une adaptation originale de « Simply beautiful » d’Al-Green.

Sly Johnson a beaucoup partagé avec son public : des pas de danse exécutés avec assurance et liberté, des transitions révélant un grand sens de l’humour ainsi qu’une joie très communicative.

L’artiste complet a possédé aussi bien la scène que la fosse qu’il a fini par rejoindre le temps d’une énergique danse collective avant de retourner sur scène pour chanter une dernière chanson. Il a laissé le public complètement ébahi par sa personnalité unique et sa superbe voix dont il a réussi à faire un véritable instrument.

Par: Jailyn

Commentaires (0)

Connectez-vous pour commenter cet article