Nessi Jäger , son prochain show à l'Open Mic de Justy "Ma source d’inspiration c’est ma famille."

30 avril 2018 - 1887 vues

Soul-Addict vous présente Nessi Jäger, un humoriste pas comme les autres. Grand métisse portugais-guinéen, il ne passe pas inaperçu. Mais ce n’est pas grâce à sa taille qu’on le remarque, entouré d’une grande famille, il a grandi dans le 19e à Paris et a vite révélé un sens de l’humour déjanté.  Ouvert aux autres, vanneur, doté d’un sourire irrésistible, il a su faire le show et conquérir son public. Hanazade est parti à sa rencontre juste avant sa prestation prévu le 4 mai 2018, au Kaskad Café à Paris. Nessi rejoindra Justy à l’un de ses nombreux Open Mic et nous a préparé une série de surprises à ne rater sous aucun prétexte ! Cette interview va vite vous expliquer pourquoi.

 

L’improvisation dans la peau.

Nessi est un jeune homme drôle et spontané qui est tombé dans la marmite de l’humour « Depuis que je suis petit j’aime faire des bêtises. Un moment j’ai fait une bêtise qui pouvait me coûter cher, non pas la fessée, nous les noirs on connaît. Ca méritait au moins la ceinture. Alors je me suis dit que j’allais jouer de cette bêtise et ça a commencé à faire rire tout le monde. Alors je me suis dit pourquoi pas continuer. Et après on va dire que je me suis spécialisé dans l’improvisation. » Nessi connaît très bien le Kaskad Café, et les fameux Open Mic de Justy. Avant de venir faire son show il est d’abord venu en ami, pour soutenir la coach vocal ainsi que tous les jeunes talents qu’elle peut révéler. « Ca fait des années et des années que je la connais. Ca doit faire seize ans. » Rapidement il s’est mis à participer et à chauffer la salle avec ses blagues. Entre deux artistes, il a su sans problèmes garder l’ambiance. Que ce soit avec un sketch, une vanne, mais aussi avec quelques pas de danses et des improvisations. « Je dansais de l’hip hop et de l’afro avant, et il fallait garder ce petit côté danse pour faire kiffer. Je ne suis pas réellement rentré dans un milieu humoristique. Je suis plus rentré dans un milieu musical. Donc je voulais vraiment montrer cette partie musique. C’est vrai que des fois quand j’arrive sur scène, je danse. J’ai déjà rappé et c’est une façon de dire que j’ai commencé par là, je sais d’où je viens. Je fais plusieurs clin d’œil. »

 

Un premier court métrage réussi.

Le 16 février dernier Nessi a sorti son premier court métrage intitulé « Une Saint Valentin presque parfaite ». C’est dans une vidéo de plus de dix minutes qu’il présente une jeune vie de couple mouvementée. Avec un scénario bien mené, on ne voit pas le temps passer. Nessi explique «  Pour une première création c’était un réel plaisir. Il n’y avait que des amis de longue date. On a été plusieurs a écrire le scénario. Bien sûr quand je passe sur scène j’écris tout seul. Mais cette fois on a créé une team, la « New Trend ». On est cinq dessus. William, AKD, Bouba, Ax et moi. On a commencé à réfléchir à comment concilier les deux situations, à savoir passer la Saint Valentin avec sa copine et regarder le très grand match du PSG-REAL. Après on s’est dit pourquoi pas faire ceci, pourquoi pas faire cela. On a gardé le meilleur et ça a donné un court métrage. Au début on n’imaginait pas. Il faut dire la vérité on pensait que ça allait faire quatre ou cinq minutes. Mais avec ce que ça a donné, comme c’était ficelé, on a dit qu’on ne pouvait pas la laisser ça comme ça et on était obligé de la poster. » En effet, on assiste à dix minutes de pure folie. Il y a déjà eu pas mal de partages. Toute la New Trend figure dans la vidéo, sauf Ax qui a malheureusement été pris par des obligations durant le tournage.  En personnage principal on retrouve également Ashleii, une magnifique comédienne et modèle photo.

Un avenir prometteur.

 On le comprend vite, Nessi a un talent inné mais il est surtout très bien entouré. Il a su créer une équipe solide et talentueuse autour de lui. Elle vient des quatre coins de Paris ou même de plus loin comme la comédienne et modèle Ashleii. Bouba est son manager. Il les a tous rencontré dans différents shows et ils ont naturellement décidé de former une team. « J’aime bien travailler en collectif mais ça dépend avec qui. La plupart du temps je travaille avec des amis. C’est des gens de confiance, c’est des gens que je connais. Mais oui, je suis ouvert à de nouvelles collaborations. » Toujours intéressé par de nouveaux projets, il ne s’interdit rien. Et ça lui réussit. Il confie « Je me lance dans l’acting et je serais dans la saison 2 de Barbershop avec Dycosh sur Canal+. Il a aussi une série qui se prépare sur Netflix qui va s’appeler Resist. »

 

Un rendez vous à ne pas manquer.

Désormais reconnu comme un jeune talent à part entière, Nessi ne cesse de préparer de nouvelles scènes pour développer ses sketchs, que ce soit en Provinces, sur la capitale ou ailleurs. Justy lui a donc proposé d’être spécial guest à son prochain Open Mic. C’est avec beaucoup d’amour qu’il prépare son prochain show. Il n’a jamais pris de cours d’improvisation ou de théâtre mais il a déjà une méthode bien à lui, et une aisance scénique indéniable. Nessi explique « Ma source d’inspiration c’est ma famille. On fait des bêtises mais quand on en parle on en rit. On aime bien se vanner. On regarde beaucoup l’actualité. »  Nessi n’hésite pas à s’amuser de sujet d’actualité. Il n’a pas de tabou. Il confie « Le 4 mai je vais avoir quelque chose d’écris. Mais je trouve que c’est toujours mieux de commencer par l’improvisation, comme ça si tu écris et que ça loupe, ta base ce sera toujours l’improvisation et tu pourras rebondir dessus. Donc certes ce sera écris mais il y aura toujours cette partie impro qui fait que je peux dégager ma folie et vraiment faire rire les gens. Même dans le scénario du court métrage on a écrit les scènes mais on a laissé une grosse part à l’improvisation, et ça se voit dans certaine scène. »

 

Soul-Addict vous recommande donc chaudement d’aller le voir au Kaskad Café ainsi que les nombreux talents que soutient Justy, fondatrice et coach de l’association Rnb Yourself. Vous pouvez relire son interview ci- prés.

 

Instagram: Nessi_Jager

Snap: Nessi.shabba

Twitter/ Facebook : Nessi Jager

Propos recueillis par Hanazade MRADABI

Commentaires(0)

Connectez-vous pour commenter cet article