Lynda, le papillon du Wati B

23 octobre 2016 - 1825 vues

Soul Addict est parti à la rencontre de Lynda. La jeune chanteuse rnb a déjà une longue carrière et a conquis son public depuis plus de dix ans. Très remarquée sur Youtube, elle est naturellement devenue la première recrue féminine du Wati B.  Généreuse et enthousiaste, elle n'a cessé de créer de belles surprises et d'enchaîner les tubes. Aujourd'hui, elle prépare son premier opus "Papillon" et participera à la tournée de The Shin Sekaï avec Docteur Bériz. Hanazade l'a retrouvé à la sortie de son dernier single "On s'y fait" featuring Maître Gims, on le retrouve dans la bande originale du film "La Pièce".

Hanazade: Salut Lynda, enchantée de te rencontrer. Cela fait presque 13 ans qu'on a le plaisir de t'écouter. Et tu as tout juste 22 ans. C'est impressionnant.

Lynda: Oui, je chante depuis toute petite. Je suis issue d'une famille qui chante énormément. Dans la maison il y a toujours eu de la musique. Du côté de mon père il y a des musiciens, on va au conservatoire. Donc ça a toujours été "la musique dans la peau".

H: Tu nous fais beaucoup penser à Wallen. Vous avez une voix sublime, avec des textes forts. C'est un peu votre point commun.

L: Oui on me le dit souvent. C'est une super bonne chanteuse. Elle a marqué les esprits. J'ai toujours essayé d'écrire le plus sincèrement possible. Je ne veux pas écrire n'importe quoi. Il faut que ce soit compréhensible pour le plus de gens possible. Dans mon prochain album, les textes ont été bien réalisé, bien écrits. Pour moi c'est vraiment primordial. On est dans le pays de Molière et la langue française est importante.

H: En tout cas ça se ressent, on écoute bien tes paroles et ça aide à se reconnaître. Donc je vais te parler de mes titres préférés. D'abord "Laissez nous passer sur scène". Tu es la seule voix féminine et je trouve que tu prends admirablement le pouvoir. T'es comme le char d'assault d'une élite de soldats. On adore. On voit toute tes capacités, rappé, phrasé ou chanté.

L: Merci beaucoup. C'était un peu de l'égo trip. C'est un de mes premiers morceaux. Il ya beaucoup d'amusement. Mais c'est vrai que dans tous mes morceaux j'essaie d'avoir de la puissance vocale, de montrer ce que je sais faire. La scène c'est ce que j'aime le plus. J'ai eu de la chance d'être sur les tournées de la Sexion, Black M et bientôt The Shin Sekaï. Maintenant j'arrive à me caler. Je m'amuse tellement sur scène, le public est réceptif. J'arrive à envoyer, et c'est vraiment le contact public et artiste que j'aime.

H: Et ce qui a de beau chez toi c'est que tu n'attends pas que les grands rendez-vous. Grâce à ton Journal Intime sur Youtube, on voit que tu pars à la rencontre du public à des moments inattendus. L'un des moments qu'on a préféré c'était à la Gare d'Austerlitz où tu es là, en tout simplicité, à pousser la chansonnette avec ton piano et ton guitariste.

L: Oui c'est vrai. Je n'attends pas que les grandes occasions et les grands concerts pour aller à la rencontre du public. Moi ce qui me plait c'est aussi être en petit comité, aller dans des associations, partout où on peut avoir besoin de moi, partout où on m'appelle. Il n'y a pas de problème. Que ça soit devant une dizaine de personnes ou dix milles. On montre qu'on est là. On a sorti ce concept de faire la tournée des gares. Un moment qui m'a touché c'était à la Gare de Marseille Saint Charles. Il y a toujours un piano. A l'époque il y avait un Festival et on se demandait comment faire venir les gens. Je me suis mis au milieu de la place et je me suis mise à chanter "Zombie" de Maître Gims. Une foule s'est mis à arriver. Mon cameraman était avec moi, et il a commencé à prendre des images et ça s'est fini en clip!

H: Oui on a vu. Et tu aimes beaucoup soutenir les autres artistes, ceux que tu admires. Dans ton journal on vois que tu as vraiment les yeux qui brillent durant le spectacle d'Ahmed Sylla. Même en tournée, tu restes à regarder en coulisse.

L: Ah oui, moi je regarde toutes les parties. Je peux vous dire que j'en ai fait des dates. Et je regarde toutes les prestations de Black M alors que je les connais par coeur. Je connais les moindres répliques, les moindres détails. Tout ce qu'ils peuvent faire je connais mais tout le temps, à chaque date, je me dis "C'est quand même beau." Pour moi la Sexion, le Wati B c'est un exemple. Ils sont partis de rien et aujourd'hui ils sont reconnus. Et le truc qui est génial, c'est que ça touche tout le monde. Vraiment tout le monde, les papis, les mamies. Le Wati B c'est vraiment l'esprit de famille. Et c'est ce que je veux faire.

H: Et en dehors du Wati B, quels sont tes artistes préférés?

L: Moi j'ai toujours écouté du Mariah Carey, Whitney Houston, Boyz II Men ou Michael Jackson. Après en artiste français, beaucoup de variété. Renaud, Joyce Jonathan. Et puis y a Amel Bent qui nous a tous marqué. Très belle voix, très belle carrière.

H: Après toi dans le Wati B d'autres filles sont arrivées. Il y a Charly Bell et maintenant Estelle B. Tu as eu l'occasion de les rencontrer?

L: Oui bien sûre. J'ai eu l'occasion de rencontrer Charly Bell, qui a fait aussi quelques dates de la tournée. On a fait aussi un morceau sur l'album du Wati B qui s'appelle "Fever". Et puis Estelle B c'est la gagnante du grand concours du Wati B, organisé avec Trace. Je l'ai recontré il n' y a pas longtemps. On a fait un featuring pour la B.O de "La Pièce" qui s'appelle "Dernier Jour". On est parti le cliper et la vidéo est sortie.

H: Et vos rapports se passent comment, est-ce qu'elle te demande des conseils?

L: Estelle B est encore plus jeune que moi. Elle a 16 ou 17 ans je crois. Donc oui, elle peut me demander des conseils. On a collaboré ensemble et je l'ai retrouvé en studio en Martinique. Avant de la rencontrer j'ai pu lui parler via l'application What's app. Elle parle du tac au tac et elle est vraiment très compréhensive.

H: On a hâte de voir le résultat alors. Et je dois te dire que j'adore tes clips. C'est vraiment magnifique. On a beau être sur nos canapés, à chaque fois tu nous fais voyager. Les paysages sont juste majestueux.

L: Oui, comme tu dis on est sur nos canapés et moi j'adore voyager. Grâce à la musique j'ai pu énormément voyager. Avec les tournées du Wati B on a fait toutes les provinces de France. Après avec les clips c'est vrai que mon manager et moi on adore voyager, on aime les paysages, la nature. A chaque fois qu'on fait un clip on veut se faire un kiffe. Le dernier en date c'est celui avec Estelle. Vu qu'elle est en Guadeloupe, et qu'elle doit passer son bac, on est allé la retrouver.

H: Moi mon clip préféré c'est celui de "Restes".

L: Ah oui "Restes"! Vraiment j'ai souffert pendant ce clip. Et d'ailleurs presque tous mes clips j'ai souffert mais c'était de la bonne souffrance. Là il faisait -31. J'étais avec mon petit cuir juste pour être belle à la caméra. J'étais en train de pleurer tellement j'avais froid "Vite, vite… Quand est-ce que ça finit." J'avais vraiment les larmes. Et puis j'ai sué en Guadeloupe avec mon maquillage, pendant que les autres ils sautaient dans l'eau. Mais maintenant que je vois le résultat, je me dis que ça valait la peine.

H: On a hâte de voir les prochains projets alors. Merci beaucoup Lynda. A bientôt.

L: Merci à vous.

Propos recueillis par: Hanazade

Commentaires (0)

Connectez-vous pour commenter cet article